PD James (Phyllis Dorothy)

Un certain goût pour la mort 

Phyllis Dorothy James (1920) :

Après la mort de son mari, pour élever ses filles, elle est d’abord employée de bureau à l’hôpital de Paddington, puis elle suit les cours du soir pour gravir les échelons de l’administration médicale.

Menant tout de front, elle s’attelle alors à l’écriture, tous les matins entre six et huit heures.

Elle envoie son premier manuscrit en 1962, signé P.D. James, les initiales étant destinées à cacher que l’auteur est une femme, et ce premier essai est un coup de maître.

Elle écrit des romans à énigme assez classique, mais dans lesquels elle s’attache déjà à la psychologie de son personnage, Adam Dalgliesh, policier de Scotland Yard.

Voici sa signature que je trouve particulièrement jolie :

autographs_102_1

Advertisements

Ecrire un petit mot …

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: